La CTHA lance l’initiative « sauvons le quartier »

Alors que l’ensemble de la population était confiné, dans plusieurs foyers à faibles revenus, les femmes elles, devaient sortir les jours de marchés pour se procurer de quoi nourrir leur famille. La rareté des denrées alimentaires sur le marché, et la non circulation des transports interurbains, avaient occasionnés une flambée des prix des marchandises. Cette situation a plongé les ménages dans le désarroi, face à la disette et aux maladies liées à une carence nutritionnelle.

Ces moments difficiles ont poussé la Congolaise Terre des Hommes Association (CTHA) à réfléchir sur une alternative pouvant permettre aux ménages d’avoir, tant soit peu des réserves alimentaires sans pour autant quitter le domicile familial.

Après plusieurs démarches entreprises auprès des responsables du quartier 101 (Centre Sportif) de l’Arrondissement 1 Makélékélé de Brazzaville, c’est ce 04 septembre 2020, que la CTHA a lancé officiellement les activités du projet « Sauvons le quartier ». 

Vue de quelques pépinières destinées aux bénéficiaires

Ayant un double objectif, il consiste en la promotion de la résilience alimentaire à travers la vulgarisation du maraîchage, de la ferme et de la pisciculture à domicile, mais aussi celles des mesures barrières à travers la sensibilisation des populations dans le quartier. Pour démarrer leurs activités, des semences maraîchères, des animaux géniteurs, ou des alevins seront distribués, selon le choix d’activité des bénéficiaires.

Toutes ces activités seront appuyées par un suivi technique sur le terrain en associant des formations à domicile.

Pour cette phase pilote, 350 bénéficiaires ont été recensés dans les trois zones que compte le quartier 101. La condition d’éligibilité était de disposer d’espace dans son lieu de résidence, soit un minimum de 10m2 pour le potager, 6m2 pour l’élevage et 2m2 pour la pisciculture.

Le projet initié est lancé avec les fonds propres issus des cotisations de ses membres, de ce fait, la CTHA lance un appel aux contributeurs afin de le mener à bien, avec pour vision à long terme d’étendre sa réalisation dans les différentes parties du pays où elle est implantée, notamment dans les autres quartiers de Brazzaville, à Dolisie, Makoua, Pointe-Noire, Ouesso et Oyo.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :