Appel à candidature pour le recrutement d’un consultant formateur en politiques publiques

logo du PCPA Congo

Contexte et justification

Le PCPA Congo est entré en janvier 2019 dans sa dernière phase, dite phase d’envol. Les orientations de cette phase d’envol (2019-2021) ont été construites par un groupe de représentants d’OSC congolaises et validées par l’assemblée plénière du PCPA. Elle vise à :

  • Accompagner des plans d’actions locaux de renforcement des OSC ;
  • Consolider des dynamiques collectives entre OSC et expérimenter des stratégies d’influence des politiques publiques ;
  • Pérenniser les acquis du PCPA (capitalisation, visibilité des OSC, services rendus, gouvernance collective).

Conformément à l’objectif de contribuer à la reconnaissance et à la capacité de dialogue avec les  pouvoirs publics de la société civile congolaise, ses membres se sont fixés pour vision de « faire des  organisations de la société civile réunies autour des dynamiques collectives des leaders  incontournables dans le dialogue avec les pouvoirs publics ».  

Pour ce faire, le PCPA Congo soutient plusieurs initiatives conjointes et dynamiques locales et  régionales, permettant à des OSC, parfois avec d’autres types d’acteurs d’un même territoire,  d’investir un sujet d’intérêt général, de contribuer aux solutions, mais aussi, d’amener les pouvoirs  publics à prendre des mesures, en direction des habitants et des populations vulnérables.  

Dans ce cadre, une formation sur les politiques publiques est prévue. Elle s’adresse aux membres des  dynamiques collectives soutenues et aux porteurs des projets agissant sur une politique publique ainsi  que, dans les limites des places disponibles, aux OSC d’autres dynamiques collectives et consortiums,  non financés par le PCPA, mais qui souhaitent exercer une influence sur une politique publique. La  formation sera interdépartementale et devra à ce titre se dérouler dans plusieurs endroits du pays.  

De ce fait, le Programme procède au recrutement d’un animateur pour une formation en politiques publiques. Il aura la responsabilité de préparer et animer les modules de formations, prévoir et mener un test d’évaluation ex-post permettant de recueillir sur la base d’une auto évaluation des participants les points assimilés et les points à approfondir, et de rédiger un rapport final qui comporte l’appréciation sur la prestation réalisée, l’analyse de  l’assimilation par les membres ainsi que les supports utilisés pendant la formation.  

Calendrier

  • Diffusion de l’appel à candidature : 19 mars 2021;
  • Date limite de dépôts des offres : 19 avril 2021;
  • Présélection des candidats sur dossier :  semaine du 19 avril 2021 ; 
  • Entretiens avec les candidats : semaine du 26 avril ou du 3 mai 2021 ; 
  • Communication des résultats le 10 mai 2021.

Composition du dossier de candidature 

Le dossier de candidature doit être obligatoirement constitué comme suit :  

  • Une lettre de candidature à l’attention de Madame La Coordonnatrice de la Cellule Exécutive du  PCPA Congo ;  
  • Un curriculum Vitae détaillé du candidat mentionnant impérativement les différentes formations  réalisées ou animées ainsi que les noms des clients qui en ont bénéficié ; 
  • Une copie du ou des diplômes les plus pertinents pour cette consultation ;  
  • Une offre technique et financière, détaillant la méthodologie et le découpage proposé des sessions  de formation. 

Dépôt des candidatures

Il est possible de candidater via mail avec pour objet « Consultant – formation en politiques publiques »  simultanément aux trois adresses suivantes : rdcfpcpacongo@gmail.com ;  coordo_pcpacongo@yahoo.fr et frey@cfsi.asso.fr ou de déposer un pli fermé aux adresses mentionnées dans les TDRs.

Tenue de la formation interdépartementale sur la communication

Dans son objectif de rendre l’action de la société civile plus visible, le PCPA Congo a organisé, en s’appuyant sur France Volontaires, une formation sur la communication interne et externe dans ses territoires de mise en œuvre, du 07 au 15 décembre 2020.

Pour participer à cette formation gratuite, chaque membre a dû répondre à un l’appel à candidatures en remplissant une fiche permettant de connaître ses motivations, le choix de son représentant à la formation et le rôle de ce dernier au sein de l’organisation. Au total 66 dossiers de candidatures ont été reçus ; la formation s’est déroulée en 2 jours dans chacun des territoires concernés.

Vue de la salle pendant la formation à Djambala (c) photos : PCPA Congo / Décembre 2020

A Brazzaville, Djambala et Ouesso elle a été assurée par Eugénie Gruais, chargée de communication chez France volontaires Congo ; Tandis que Biberic Lokwa, coordonnateur de l’Association des Jeunes Entrepreneurs du Numérique au Congo (AJENC), membre du réseau de volontaire congolais s’est occupé de la même mission à Dolisie, Madingou et Pointe Noire.

Cette formation avait pour objectif de donner aux participants les capacités pour mieux communiquer sur les actions de leurs OSC envers le grand public (exemple : les médias, population cible) et les pouvoirs publics.

Rappelons qu’en 2019, chaque département de mise en œuvre du PCPA a procédé à la définition et la validation du plan de renforcement local des capacités ; Plusieurs OSC membres avaient manifesté le besoin d’un appui sur les fondamentaux de la communication à la fois interne et externe.

Le PCPA a lancé le dernier Fonds d’Appui aux Projets (FAP)

Lancé du 06 juillet au 07 septembre 2020 dans le but de permettre aux membres du programme de poursuivre leurs actions de manière crédibles et autonomes, ce fonds, se propose d’accompagner leurs projets collectifs sous deux aspects : le renforcement de capacités collectives et l’amélioration des conditions de vie des groupes vulnérables, en poursuivant l’approche basée sur les droits.

Le renforcement de capacité

Il trouve sa source dans le processus suivant : les OSC membres du programme appuyées par la cellule exécutive ont élaboré des plans de renforcement dans chaque territoire couvert par le PCPA et validés par le Comité de pilotage. Ces plans, ont consisté à prioriser les compétences et les besoins en renforcement de capacité des OSC se retrouvant dans un même territoire. Ils ont été établis aussi bien en fonction des réalités de chaque territoire qu’en fonction de la nature des compétences indispensables aux OSC afin de leur permettre de répondre efficacement aux problèmes qui se posent localement.

L’appui aux groupes vulnérables

Cet aspect du FAP s’inscrit dans la continuité du processus d’amélioration des conditions de vie et d’autonomisation des groupes vulnérables suivant le modèle du projet « agir ensemble pour la défense des droits des minorités et des groupes vulnérables », déroulé avec l’appui de l’Union européenne, d’avril 2017 à mars 2020 en prenant en compte « l’approche basée sur les droits ».

Il va permettre aux membres du programme de structurer des réponses locales aux crises, et d’améliorer leurs capacités opérationnelles pour consolider leur crédibilité auprès des pouvoirs publics.

Les réunions d’information et accompagnement des membres par les animateurs

Vue de la salle pendant la réunion collective à Madingou. juillet 2020 (c) PCPA Congo

Tout juste après le lancement de ce FAP, la cellule exécutive a organisé des réunions d’information dans les départements du programme du 7 au 27 juillet 2020 pour apporter plus d’éclairages aux membres désireux de postuler. A cette occasion, les membres de l’Assemblée plénière (AP) de Brazzaville ont désigné les 2 membres qui ont fait partie du comité de sélection des projets à soutenir dans le cadre de ce FAP.

La sélection des projets

La cellule exécutive a procédé à la sélection administrative, en s’assurant que les candidatures respectaient les procédures demandées. Par la suite, le comité de sélection du Fonds d’appui aux projets (FAP) de la phase d’envol s’est réuni du mercredi 07 au vendredi 09 octobre 2020 pour l’instruction des projets à soumettre au Comité de pilotage du PCPA Congo.

Sur les 41 projets reçus, 13 concernent le renforcement des capacités et 28 les groupes vulnérables. Le 21 octobre 2020, le Comité de pilotage a décidé de financer 19 projets dont 13 concernant l’appui aux groupes vulnérables et 6 sur le renforcement des capacités.

La liste des projets collectifs retenus est disponible ici :  https://pcpacongo.files.wordpress.com/2020/12/20201021-fap-2020-2021-liste-des-19-projets-valides-par-le-copil-1.pdf