Ecole de Kinguémbé à Dolisie

Amélioration des conditions de travail des élèves et enseignants de l’école de Kinguémbé. Arrondissement 2 à Dolisie, projet porté par le CREDO et AVLUS.

De la concertation à la construction d’un bâtiment de 3 salles de classes

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Jean Baptiste MBOUMBA, Vice Président du CREDO

« Nous sommes descendus dans les quartiers, nous avons vu les présidents des 3 quartiers (quartiers Tsila 1 CQ 206, Tsila 2 CQ 207 et Lissanga CQ 208), qui nous ont proposé 10 acteurs dans chacun des quartiers. Avec les 30, nous avons regardé quelles étaient les priorités de changement dans chaque quartier. Ensuite, dans la logique de l’entonnoir,  nous avons revu la représentativité à 5 personnes dans chaque quartier. De 15 nous avons dû encore limiter à 5 priorités qui étaient les grandes préoccupations des 3 quartiers.  C’est comme cela que nous avons été amenés à retenir le projet de construction de 3 salles de classe à Kinguébé. Les communautés savent qu’elles sont dans un quartier périphérique en pleine expansion et que c’est l’unique école primaire pour les 3 quartiers. Pour 5 classes, il y a 862 élèves et l’établissement n’a que 111 tables bancs. Une table –banc fait 2 mètres, il y a 8 élèves : c’est vraiment difficile pour apprendre à écrire ! »

L’école Kinguébé

Elle a été créée en 1977 dans les locaux laissés par Monsieur Pêche (exploitant forestier européen). Un an plus tard, le maire NGATSONO YOKA IKOULA a fait  construire un bâtiment moderne de 2 salles de classes. En 2006, l’école a bénéficié de la construction de 2 bâtiments (3 salles de classes et un bloc administratif), fruits de l’action communautaire appuyée par le PNUD. Depuis 10 ans, l’école n’a pas été agrandie alors que la gratuité scolaire engagée en 2007 par le gouvernement congolais a impulsé une nouvelle dynamique à l’éducation de base. Ainsi les effectifs d’élèves dans l’enseignement primaire sont passés d’environ 600 000 élèves en 2005 à plus de 810 000 en 2015.

L’école de Kinguebé avec en moyenne 5000 m² disponible, compte donc 3 bâtiments avec 5 salles pour 10 classes pédagogiques et un bloc administratif. Elle fonctionne à mi-temps pour les classes de CP2A, CE1A, CE2A, CM1A et CM2 pour la vague A et CP1 B, CP2B, CE1B, CE2B, CM1B, constituant la vague B. Soit un effectif moyen de 86 élèves par classe pédagogique, donc un enseignant pour 86 élèves. Selon les normes du Ministère de l’Enseignement Primaire et Secondaire chargé de l’Alphabétisation, la moyenne d’élèves par classe est de 45, ainsi l’école de KINGUEBE a un surplus d’élèves par classe pédagogique de 41.

Une autre conséquence de la gratuité de l’école a été que l’Association des Parents d’Eleves (APE) a perdu ses principales prérogatives. Aujourd’hui, l’APE a des difficultés pour mobiliser les parents d’élèves quand il s’agit de contribuer financièrement pour une action communautaire de l’école. Ainsi, en plus de la construction des 3 salles de classes, le CREDO et ses partenaires ont décidé de redynamiser, former et accompagner l’APE grâce aux techniques d’animation communautaire et règles de gestion administrative d’une association (Guide les bonnes pratiques associatives) pour la gestion de l’école.

Enfin, AVLUS qui a une grande expérience dans la sensibilisation sur le VIH SIDA, se chargera de conduire des séances d’Information – Education – Communication (IEC) sur le VIH SIDA auprès des élèves, enseignants et parents d’élèves. En effet, les jeunes sont une couche d’âge très vulnérable et la sensibilisation prévue dans le cadre de l’instruction civique n’est généralement pas faite par des professionnels (la prévalence dans le département du Niari est de 4,2% en 2012).