Dotation de tables bancs dans 13 Ecoles primaires de Lumumba, Pointe Noire

Projet de dotation des tables bancs dans 13 écoles primaires de l’arrondissement 1 Lumumba (Tié-Tié) de Pointe-Noire porté par CABS et SIMCS.

La priorité identifiée lors des concertations territoriales est l’équipement de 13 écoles en tables bancs : des dizaines d’élèves, notamment  au cycle primaire «  écrivent à même le sol » ; ce qui n’est pas sans conséquence  sur leur santé (scoliose) et leur apprentissage. De plus, plusieurs enseignants de ces écoles  travaillent sans bureau ni chaise ou sont obligés d’utiliser une table banc pour combler ce déficit.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Ecole primaire Charles Mynyngou. L’espace vide devant est réservé pour que les enfants s’assoient.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Ecole primaire Charles Mynyngou.

Les OSC du consortium ont donc fait le tour des 13 écoles de l’arrondissement de Lumumba pour relever le nombre de matériel disponible au regard du nombre d’élèves.

Ecoles Nombre d’élèves 2016 Nombre de tables bancs Nombre(+) d’élèves  par table banc  en moyenne Nombre de mobilier  pour enseignant
01 Germain  BIKOUMA Théodore(GBT) 550 dont 238 filles 120 05 6 bureaux

6 chaises

02 L.A. DAMBOU

(VA)

402 dont 206 filles  205

 

02  0 chaise

0 bureau

03 L.A. DAMBOU

(VB)

501 dont 204 filles 03
04 5 Février  (VA) 602 dont 297 filles 102 06 0 chaise

0 bureau

05 5 Février  (VB) 810 dont 401 filles 08
06 Emery Patrice LUMUMBA(EPL) 448 dont 195 filles 77 06 2 bureaux

6 chaises

07 Trois Martyrs (VA) 450 dont 232 filles 186 03 4 bureau

4 chaises

08 Trois Martyrs (VB) 402 dont  236 filles 02
09 Charles MYNYNGOU (VA) 558 dont 300 filles 106 05 0 bureau

5 chaises

10 Charles MYNYNGOU (VB) 482 dont 237 filles 97 05  bureau

2 chaises

11 Jean Félix TCHYCAYA 340 dont 150 filles  131 3 0 bureau

0 chaise

12 Révolution 520 dont 230 filles  220 2 6 bureaux

6 chaises

13 TCHIMBAMBA 662 dont 343 filles  198 3 3 bureaux

5 chaises

Total 6.733  dont 3.250 filles 1.442 5  
         

La moyenne autorisée est de 2 élèves /table banc de 1,20m. Au regard des chiffres  contenus dans  ce tableau  seuls 3 établissements   répondent  à cette disposition. Au total, 2.000 tables bancs seraient nécessaires pour  combler  ce déficit.

Le projet prévoit de fournir 500 tables bancs pour répondre aux urgences les plus criantes. Les classes qui accueillent des filles seront privilégiées.

En parallèle, des actions de renforcement des Associations de Parents d’Elèves (APE) seront faites pour qu’elles prennent mieux en charge les difficultés des écoles. Un plaidoyer sera également fait auprès des d’élus sur la sécurité des enfants.

Des sensibilisations sur la sécurisation du patrimoine  de l’école (table banc, mobilier  de bureau, serrure, point d’eau ; latrines, ….) à l’endroit des parties prenantes (élèves, parents d’élèves, habitants des quartiers, leaders d’opinion,….) seront également organisées afin d’assurer la pérennisation de l’action.

Article de presse.