Appui aux femmes victimes de violences économiques

Porteur du projet : Union des Syndicats du Congo (USC)

Partenaires principaux 

  • Association des Jeunes pour le Développement (AJD)
  • Confédération Général du travail (CGT) France

Localisation du projet : Brazzaville (Makélékélé, Poto poto, Moungali, Talangai)

Bénéficiaires :

  • Directs : 300 femmes employées domestiques
  • Indirects : Population de Brazzaville (Makélékélé, Poto poto, Moungali, Djiri) ; Pouvoirs publics de Brazzaville.

Durée : 12 mois

Financement

  • Budget global: 19 999,79 Euros (13.119.000 FCFA)
  • Subvention attribuée : 16 999,82 Euros (11.151.150 F CFA)

Objectif général :
Accompagner les femmes exerçant dans le domaine du travail domestique à défendre leurs droits et à améliorer les conditions d’exercice de leur travail dans les arrondissements 1, 3, 4 et 9 de Brazzaville.

Résultats prévus :

  • Les femmes domestiques connaissent les droits relatifs à leur travail et les procédures de saisine des organes de protection ;
  • Les populations de Brazzaville sont informées des dispositions du droit du travail applicables aux femmes exerçant dans le travail domestique ;
  • Les femmes exerçant le travail domestique se structurent et commencent à défendre les dispositions contenues dans le code du travail ;
  • Les pouvoirs publics sont sensibilisés sur l’ampleur du phénomène du travail domestique des femmes et des manquements constatés dans la législation en vigueur ; ils ratifient la convention 189 de l’OIT et améliorent la législation en vigueur.

Activités réalisées 
—   300 femmes de ménages vulnérables identifiées dans quatre arrondissements de Brazzaville, du 19 au 24 mars 2019 (Makélékélé, Poto Poto, Moungali, Djiri) ;
—   380 femmes de ménage sur 300 prévues ont été sensibilisées dans les quatre arrondissements couverts par le projet sur leurs droits, particulièrement sur le droit du travail à travers les conférences débats, affiches et dépliants (31 mars, 7 avril, 22 avril, 28 avril 2019) ;
—   Réalisation des campagnes de sensibilisation sur les droits des travailleurs/euses domestique à travers les médias et la presse écrite touchant plus de 500.000 personnes ;
—   Plusieurs rencontres réalisées auprès des pouvoirs publics, dans le cadre du plaidoyer sur la ratification de la convention de C 189 de l’OIT sur les travailleurs domestiques. (Cabinet du Vice Premier ministre 27 mars 2019 ; rencontre en mars 2019 avec la Direction Départementale du Travail de Brazzaville ; rencontre avec le directeur départemental des affaires sociales le 7 février, le 11 mars et le 22 mars ; rencontre avec le Directeur Général de la CNSS.

— Mise en place de l’association professionnelle des personnels domestiques du Congo

Quelques images du projet

69